(dernière mise à jour : 04/11/2016)

Le Comptoir du Libre facilite l'adoption des logiciel libres métier au sein des collectivités et administrations.

Lire la suite...

Histoire

Lutèce voit le jour en 2002, développé par la Mairie de Paris. Sa création est partie d’un besoin de mettre à disposition des mairies d'arrondissement de Paris un outil de type CMS pour gérer leurs propres sites et confier la gestion à des webmestres qui n'ont pas forcément des compétences précises dans ce domaine.

Lire la suite...

SSH la méthode de connexion sécurisée la plus sûre, la plus efficace et la plus simple à mettre en ouvre.

Pour ce qui concerne l'intervention et la maintenance à distance, les techniciens ADULLACT ont besoin d'un canal SSH pour se connecter aux serveurs distants . Nous rappelons que le port SSH est le port 22/tcp. Afin de visualiser les actions menées sur les serveurs nous avons aussi besoin que le port HTTP (80/tcp) soit ouvert.

Lire la suite...

ADULLACT réalise des démonstrations et autres transferts de compétences à distance. Quels outils utiliser ? Quels pré-requis ?

Pour assister à une présentation à distance, il convient de pouvoir se connecter sur la machine de l'orateur.

Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

Lire la suite...

Définition : « Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur et la possibilité de partage entre individus. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur. Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés »

La Free Software Fondation (organisme non lucratif fondé par Richard Stallman) définit un logiciel comme "libre" s’il confère à ses utilisateurs les libertés suivantes :

  • la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;
  • la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;
  • la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  • la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

 

Voir les articles concernant les licences libres.

Plus d'informations : fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre