Vous trouverez ci-dessous la liste des Pré-requis techniques pour une installation du parapheur électronique version 4.0 et 4.1.

 

Pour la partie serveur d'application (i-Parapheur 3.4 et suivantes), les pré-requis matériels sont :

  • CPU: 64 bit, dual-core minimum: naturellement, plus de ressources il y a, mieux c'est. Avec 4,8, 16coeurs ou davantage, l'application sera plus fluide.
  • Mémoire: 5 Go de RAM pour le serveur. En effet il faut compter 3,5 Go de RAM minimum libres pour l'application (i-Parapheur + OOo + MySQL + frontal web + GhostScript), hors système d'exploitation qui consomme aussi des ressources. Davantage de RAM aidera également l'application.
  • Attention: pour le module "visionneuse Xémélios", prévoir 1Go de RAM supplémentaire au minimum. (nb: ce module est pratiquement à installer de façon systématique)

Si 30 utilisateurs simultanés ou 300 utilisateurs occasionnels (ce sont des MINIMA!!):

  • Minimum RAM : 3,5 Go pour l'application, soit 5 à 6Go pour le serveur
  • Minimum CPU : 64 bit, 2x server-class CPU (ou 2xDual-core)

Si 100 utilisateurs simultanés ou 1000 utilisateurs occasionnels :

  • Minimum RAM : 5 Go pour l'application, soit 6 à 7Go pour le serveur
  • Minimum CPU : 64 bit, 4x server-class CPU (ou 6xDual-core)

Selon la charge et/ou la qualité de service attendues, il est possible de monter le système en cluster, sur la base d'architecture cluster d'Alfresco.
NB :

  • Prévoir un minimum de 15Go d'espace disque libre en mode expérimentation. Pour une utilisation en production, prévoir 200Go de disque pour les données, et 80Go pour la base de données.
  • Ces valeurs de consommation mémoire ne sont que des minima absolus de démarrage, et ne constituent pas des valeurs de confort ni de production. En effet, i-Parapheur s'appuie sur le moteur de GED Alfresco (et ses nombreuses dépendances) qui est un gros consommateur de ressources à lui tout seul.
    Ne pas hésiter à gonfler ces valeurs tant au niveau RAM que CPU.


ADULLACT recommande un serveur GNU/Linux, 64bits (les performances sont dégradées avec un système 32bits selon les spécialistes Alfresco, et empêchent la montée en charge).
L'installation a été validée sur les plate-formes de référence Ubuntu 12.04 Server LTS (plate-forme supportée), Debian (dernière version stable). Le parapheur électronique peut également être installé sur d'autres systèmes d'exploitation de la même famille: Fedora/CentOS/RedHat ES, Mandriva Server, Gentoo, SUSE... sous réserve que les pré-requis logiciels ci-dessous soient respectés, et sous réserve de validation par les équipes techniques de l'Adullact.
Pendant l'installation, le serveur doit être connecté à Internet afin de récupérer et installer les dernières mises-à-jour de composants logiciels disponibles.

Les principaux pré-requis logiciels sont:

  • service OpenSSH activé pour permettre l'installation et opérations de maintenance
  • MySQL 5.5 ou supérieur
  • Alfresco Community 3.4.c (édition x64, peut être téléchargé sur le site alfresco.org ou sourceforge.net). Ce fichier d'installation embarque et installe Sun JDK JAVA6, OpenOffice.org, ImageMagick, pdf2swf. Les équipes Adullact peuvent fournir ce composant.
  • des utilitaires: polices TTF de base Microsoft, utilitaires psmisc, gnu tar, unzip
  • Apache2 (2.2.17 ou supérieur recommandé pour une configuration optimale) agrémenté des modules complémentaires proxy_ajp et mod_ssl, ou Nginx, . Penser à disposer d'un certificat électronique SSL pour le serveur Web.
  • GhostScript
  • LibreOffice dans sa version la plus récente utilisable (v4.1.5 par exemple)


Installer le i-Parapheur nécessite d'intervenir sur l'arborescence GNU/Linux:

  • /opt/ pour y déposer le bundle Alfresco + i-Parapheur. Sinon, possibilité d'installer un lien symbolique de /opt/iParapheur -> [dir]/iParapheur
  • /etc/profile pour configurer les variables d'environnement JAVA_HOME, et LC_ALL
  • /etc/apache2/, ou /etc/nginx/ (ou /etc/httpd pour CentOS-Fedora-RedHat par exemple)
    pour configurer les hôtes virtuels Apache (modes HTTP, HTTPS et autorités pour les certificats)
  • /var/log/ pour y déposer les logs applicatives de Tomcat et Alfresco
  • /var/lib/ (alfresco/tmp/) - pour y déposer des fichiers temporaires d'Alfresco
  • /etc/init.d/ pour y installer le script de démarrage de i-parapheur, en qualité de service autonome


Cette installation nécessite également des droits d'administrateur (root):

  • installer les packages de distribution GNU/Linux correspondant aux pré-requis, ainsi que l'application
  • relancer le service HTTP une fois configuré
  • lancer/arrêter l'application i-Parapheur, effectuer les backups


Notes: L'installation sur plateforme serveur Microsoft Windows est théoriquement possible, mais cela reste non supporté à ce jour par l'équipe technique Adullact: le paramétrage SSL avec authentification forte par certificat pose problème sur cette plateforme, en outre l'exécution de GhostScript n'y est pas thread-safe (donc dangereux).
L'utilisation d'autres systèmes de base de données libres ou propriétaires (PostgreSQL, Oracle,...) n'est pas qualifiée ni supportée par Adullact.

Pour les postes utilisateurs :

Le parapheur électronique ne requiert qu'un navigateur WEB, avec plug-in JAVA6 ou JAVA7 pour les signataires (processus de signature électronique). Le navigateur doit accepter les cookies et avoir JavaScript activé.
L'ADULLACT préconise les navigateurs conformes W3C.
La JVM (de SUN/ORACLE obligatoire) accessible du navigateur doit être installée dans sa version la plus récente possible, sur les postes clients des signataires afin de pouvoir signer numériquement les dossiers. i-Parapheur a été utilisé avec succès sur les environnements suivants:

  • Microsoft Windows 7, Windows 8
  • Si navigateurs Microsoft : la version la plus récente (IE-10, IE-11) est recommandée pour i-Parapheur v4
  • Navigateurs Mozilla Firefox 3.x ou supérieur (Firefox recommandé en version la plus récente)
  • Navigateurs Google Chrome ou Chromium, recommandé dans la version la plus à jour possible

L'utilisation de Opera et Safari ne pose aucun problème pour la navigation courante (HTTP). L'exploitation pour la signature électronique suppose une installation correcte et à jour de la JVM "Sun/Oracle JAVA7" en environnement Microsoft.
La signature électronique sur "Apple MacOS-X" et poste de travail "GNU/Linux" (Ubuntu, Debian) n'est possible qu'avec des certificats logiciels à ce jour. Le support des certificats RGS** sur Apple MacOS-X est en cours de finalisation mais pas encore opérationnel.

Pour l'environnement d'exploitation :

Si un annuaire de type LDAP est déjà en place, l'organisation de l'annuaire doit être communiquée au préalable, afin de créer le lien avec le parapheur et faire en sorte que les utilisateurs inscrits dans le LDAP soient connus du parapheur électronique.
Les ports HTTP (TCP 80) et HTTPS (TCP 443) doivent être ouverts entre le serveur et les postes clients. L'usage de certains serveurs mandataires (proxy HTTP et HTTPS) peut gêner le bon fonctionnement des applets Java de signature électronique.